Marcel Berger IHES IHES

Marcel Berger vient de mourir à l’âge de 89 ans­­

Né le 14 avril 1927, Marcel Berger a obtenu une licence ès sciences mathématiques (1951) à l’Ecole normale supérieure et une licence ès sciences physiques (1953) à l’Université de Paris où il a également passé sa thèse en 1954. Il entre au CNRS en 1951 puis a été nommé dans différentes universités en France, Strasbourg, Nice et Paris, mais aussi à l’étranger, au Massachusetts Institute of Technology ainsi qu’à l’Université de Californie à Berkeley. En 1985, il prend la direction de l’IHES jusqu’en 1994.

Géomètre riemannien à large spectre, on doit à Marcel Berger notamment le théorème du pincement 1/4, un des points de départ de la géométrie globale. Dès sa thèse préparée sous la direction d’André Lichnerowicz, il s’est intéressé aux groupes d’holonomie des métriques riemanniennes dont il a donné la première liste en 1955. Ces travaux ont été repris ultérieurement par Jim Simons, et beaucoup d’autres car le sujet des groupes d’holonomie est devenu d’un grand intérêt en physique ­théorique dès la fin des années 1980.

Marcel Berger était notamment l’auteur de deux livres de cours de mathématiques faisant référence :
Géométrie différentielle, variétés, courbes et surfaces, co-écrit avec Bernard Gostiaux (éditions PUF) et Géométrie (éditions Cassini)

Il a été président de la Société Mathématique de France (1979-1981), membre correspondant de l’Académie des Sciences de Paris et membre de l’American Mathematical Society. Il a reçu les palmes académiques et été nommé officier de la Légion d’honneur.

Une messe sera célébrée en son nom le 8 novembre à l’église Saint-Léon (1 place du Cardinal Amette, Paris 15e), en la chapelle de la Vierge, à 10h.

Marwan Lahoud, au nom du Conseil d’administration, et Emmanuel Ullmo, au nom de l’IHES, transmettent leurs sincères condoléances et le témoignage de leur sympathie à Odile, son épouse, à ses enfants et à ses proches. ­