IHES

Publication des Œuvres mathématiques, Volume 1 de René Thom

Pendant les années cinquante, René Thom est l’un des premiers membres de l’école qui se construit autour d’Henri Cartan. Lorsque ce dernier part travailler à Strasbourg, René Thom le suit en tant que jeune chercheur CNRS. À Strasbourg il bénéficie aussi de l’influence de Charles Ehresmann. C’est au contact de ces deux maîtres que naît l’intérêt de René Thom pour la topologie algébrique et différentielle. Grâce à ses travaux dans ce domaine, il obtiendra la médaille Fields en 1958 pour avoir « inventé et développé la théorie du cobordisme en topologie algébrique ».

Les travaux de René Thom de cette époque figurent pour la plupart dans le premier volume des Œuvres mathématiques complètes de René Thom, que la Société Mathématique de France vient de publier et qui regroupe ses œuvres mathématiques jusqu’à 1960. Les articles connus sont accompagnés d’inédits et de commentaires qui permettent de les situer dans le contexte mathématique de l’époque. René Thom se consacre après à l’étude des singularités – dans ce volume vous en retrouverez les articles fondateurs – qui pendant les années soixante donnera naissance à la théorie des catastrophes.

René Thom est recruté par Léon Motchane à l’IHES, et arrive à l’Institut en 1963 (après Jean Dieudonné et Alexandre Grothendieck). Il y reste jusqu’à la fin de sa carrière.

Ce projet de publication des œuvres mathématiques complètes de René Thom a été initié en 2011 sous l’impulsion d’André Haefliger. L’IHES a contribué en fournissant plusieurs tirés-à-part qui y sont reproduits et a participé à l’élaboration de la bibliographie complète, mathématique ou non, de René Thom, qui apparaît dans ce premier volume.

Pour plus d’information, allez à la page dédiée du site de la Société Mathématique de France.