Vaughan Jones IHES

Disparition de Vaughan Jones, éminent mathématicien proche de l’IHES

Vaughan Jones, ancien professeur invité de l’IHES et membre du Board de Friends of IHES, est décédé à l’âge de 67 ans.

L’IHES a été profondément attristé par la nouvelle du décès de Vaughan Jones, éminent mathématicien.

Après avoir obtenu un Master of Science en mathématiques à l’Université d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, où il était né, Vaughan Jones a obtenu son doctorat à l’Université de Genève en 1979. Il s’est ensuite installé aux États-Unis, où il a passé le reste de sa carrière, enseignant d’abord à l’université de Californie à Los Angeles, puis à l’université de Pennsylvanie. En 1985, il est devenu professeur de mathématiques à l’université de Californie à Berkeley, où il est plus tard devenu professeur émérite, et en 2011, il a été nommé Stevenson Distinguished Professor à l’université Vanderbilt.

Connu notamment pour l’invariant polynomial des nœuds qu’il a découvert en 1984 et qui porte son nom, il a reçu la médaille Fields en 1990 pour avoir découvert un lien entre la théorie des nœuds et la mécanique statistique.

Alain Connes, professeur émérite à l’IHES, qui l’a rencontré à la fin des années 70, alors qu’il était encore un jeune chercheur, décrit sa découverte du lien entre sa théorie des sous-facteurs et la théorie des nœuds comme un « travail de pur génie », et se souvient avec affection de leur collaboration, qui a abouti à un travail commun sur les sous-algèbres de Cartan non conjuguées.

Après avoir souvent été professeur invité à l’IHES, notamment entre 1985 et la fin des années 1990, Vaughan Jones a ensuite été, pendant plusieurs années, membre du conseil d’administration de Friends of IHES, la branche américaine de collecte de fonds de l’Institut, jouant ainsi un rôle précieux dans le soutien de l’IHES et la promotion de son développement.

Les scientifiques et le personnel qui ont eu la chance de le rencontrer se souviennent encore de lui avec affection, ce qui transparaît également dans les lettres qu’il a échangées avec les anciens directeurs Marcel Berger et Jean-Pierre Bourguignon, conservées dans les archives de l’Institut.

L’IHES exprime ses condoléances à sa femme Martha et à ses enfants Bethany, Ian et Alice.