Louis Michel, physicien

Professeur à l’IHES de 1962 à 1992

Louis Michel a travaillé sur la symétrie des lois de la nature, en théorie des particules et dans l’unification des interactions fondamentales. Il s’est ensuite intéressé à la cristallographie. Louis Michel a été, comme Eugene Wigner, l'un des grands promoteurs de l'usage de la théorie des groupes en physique, tant dans la théorie des particules élémentaires qu'en cristallographie.

Le 30 décembre 1999, Louis Michel, professeur permanent en physique à l’Institut des Hautes Études Scientifiques, nous quittait. Né le 4 mai 1923 à Roanne (Loire) et Ingénieur diplômé de l’École polytechnique, Louis Michel a obtenu sa thèse sur la théorie des interactions faibles à l’Université de Manchester en 1953. Enseignant à Lille, puis à Orsay, il crée en 1958 le Centre de Physique Théorique de l’École polytechnique. Grande figure mondiale de la théorie des particules élémentaires, il eut de très nombreux élèves.

En 1962, il devient professeur permanent à l’IHES et oriente ses travaux vers la cristallographie. Louis Michel a présidé la Société Française de Physique de 1978 à 1980. Il était docteur honoris causa des Universités de Louvain et de l’Université Autonome de Barcelone. En 1984 il avait reçu la médaille Wigner.

Prix Félix-Robin (1975)
Membre de l’Académie des sciences (1979)
Médaille Wigner (1984)

Voir tous les professeurs